Ça vient de sortir

Cette page est consacrée à des bibliographies concernant des ouvrages récents sur les cinémas d’Afrique et du Levant. L’accès aux bibliographies se fait en double cliquant sur les liens proposés.

  • Production et financement du cinéma en Afrique sud saharienne francophone (1960-2018) 

    Après un demi-siècle erratique, la production des films et œuvres audiovisuelles connait dans les anciennes colonies françaises d’Afrique sud saharienne une effervescence qui la portera très haut. Eloignées des process conventionnels et ne disposant pas des moyens, notamment financiers, des industries du Nord, il convenait de mieux connaitre les contraintes et conditions d’exercice du métier de producteur en cette région. Une analyse critique des principaux dispositifs de coopération et coproduction, français et européens, montre l’influence positive mais également l’impact structurellement destructeur qu’ils ont pu avoir jusqu’à présent. Après avoir questionné les critères et définition de cette production cinématographique, l’ouvrage recense l’ensemble des longs métrages produits depuis les indépendances, et en livre certaines caractéristiques économiques.

    Il donne également la parole à 22 producteurs africains de tous les pays concernés, réputés ou encore inconnus. Souvent livrés pour la première fois, les points de vue de ces artistes-entrepreneurs permettent de cerner comment les moyens sont mobilisés pour qu’advienne une œuvre, aujourd’hui essentiellement destinée à l’audiovisuel mais peut-être aussi, bientôt, cinématographique.

    Il constitue le premier volume d’une histoire économique du cinéma en Afrique sud saharienne, d’autres portant sur les salles de cinéma ou le rôle de l’Etat.

  • Produire des films. Afriques et Moyen Orient

    Dans des pays caractérisés par une profusion d’images essentiellement venues d’autres continents, et par une production très inégale, voire inexistante, quels ont été les modèles dominants de production? Quels sont ceux que les mutations en cours font émerger? Quels sont les enjeux économiques, industriels et sociaux de cette mutation numérique? Quels en sont les principaux acteurs? Qu’en est-il de la participation et du rôle des États? Quels liens financiers, politiques, juridiques, demeurent avec les anciennes métropoles coloniales, avec les nouveaux acteurs de la production? Qu’en est-il des équipements et de la formation des personnels? Des contributions de chercheurs abordent ces questions en différents pays d’Afrique et du Moyen-Orient, sous des angles économiques, sociologiques et historiques. Complémentairement, six témoignages de producteurs évoquent leur métier, et les questions  spécifiques qui se posent pour eux en travaillant en, et avec, ces aires géographiques.
    Édité par Claude Forest
  • Revue CiNéMAS Volume 27, numéros 2-3 (Printemps 2018) Les salles de cinéma. Histoire et géographie

  • Regarder des films en Afriques

“Le cinéma en Afriques se trouve devant une situation inédite. La disparition des salles de cinéma sur ce continent coïncide avec une production de films accrue, y compris de ces pays, et une diffusion considérablement développée pour une grande partie des populations urbaines. Mais où et comment sont-ils vus ? De quels films s’agit-il ? Sommes-nous toujours dans le cinéma ? Un ensemble de travaux tente de répondre à ces questions, posant un jalon dans une réflexion sur les rapports que des publics entretiennent aujourd’hui avec des films en Afriques. Ces recherches rendent compte de la façon dont les mutations technologiques affectent le rapport aux films dans des régions caractérisées jusqu’à très récemment par la rareté dans des économies du cinéma et de l’audiovisuel largement dominées par les pays occidentaux. Sont livrés également les premiers résultats d’une enquête comparative inédite menée en Tunisie, au Togo et au Tchad sur la façon dont les spectateurs voient aujourd’hui des films.” Édité par Claude Forest & Patricia Caillé

  • Numéro 163 Revue CinémAction

Cet ouvrage propose des pistes de réflexion sur la médiation entre identités et mémoires à travers le cinéma. A travers l’analyse de plusieurs cinématographies, celle du Rwanda, du Congo, du Sénégal, du Vietnam, de la Nouvelle Calédonie, de Colombie, du Maghreb ou du Brésil, qu’elles soient fictions, documentaires ou séries télévisées, les contributeurs de ce numéro détaillent les processus filmiques utilisés par les réalisateurs pour évoquer et réfléchir sur les événements traumatisants de l’Histoire (génocides, esclavages, déplacements forcés de population, colonisation) qui ont jalonné les siècles en transcendant les identités nationales. Ainsi, d’une aire culturelle à l’autre, les concepts d’identité et de mémoire se déclinent au pluriel, tour à tour personnelles, collectives ou les deux à la fois.     Dirigé par Karine Blanchon

Commander le livre sur le site officiel

To Top